Gaëllinacée - Aventures d'une jeune contractuelle de l'Éducation Nationale

La visite conseil

Alors déjà je vais commencer par enfoncer une porte ouverte : Il ne s’agit pas d’une inspection ! Effectivement, des conclusions de cette visite (et des éventuelles suivantes) dépendront peut-être tes prochaines affectation (et encore, je n’en suis pas sûre), mais une inspection a pour objectif de titulariser un stagiaire ou d’accélérer/ralentir la carrière d’un titulaire (i.e. la progression de son salaire, il me semble).
Or tu n’es ni stagiaire ni titulaire, n’est-ce pas ? Bon, du coup tu es déjà un peu moins stressé.e maintenant, et c’est tant mieux, parce que le but de la visite conseil c’est de te donner des conseils pour progresser !

Comment cela se passe-t-il ?

Alors cela commence par la réception d’un courriel sur ton webmel académique ainsi que via ton CdE (il me semble), t’informant de la date et de l’heure de la visite en classe.
Normalement celle-ci est suivie par un entretien, souvent sur l’heure qui suit celle de ta visite en classe : si tu as cours à ce moment là il faudra libérer tes élèves (i.e. prévenir la Vie Scolaire qu’il faudra soit les faire sortir si c’est leur dernière heure soit les accueillir en salle d’étude, et mettre un mot dans le carnet de correspondance pour prévenir élève et parents, avec éventuellement l’heure de remplacement si tu décide de rattraper l’heure perdue, ce qui n’es pas obligatoire).
N’hésite pas rappeler que tu es visité à ton CdE et au/à la gardien.ne, une semaine avant me paraît bien. Cela ne prend pas beaucoup de temps et pourra t’éviter des désagréments (spoiler : tu verras dans la partie « MA visite conseil » que je ne l’ai pas fait, et que j’ai pu m’en mordre les doigts).

L’inspecteur.rice ou l’enseignant.e qu’iel aura mandaté assistera à ta séance (iel pourra se déplacer, interagir avec tes élèves et consulter leurs cahiers), puis te donnera ses conseils sur ce qu’iel aura observé (n’hésite pas à prendre des notes!), et cela se termine par un entretien avec le CdE, qui pourra aussi faire ses remarques, et pourquoi pas t’orienter vers des collègues qu’iel pense compétent.e.s dans les domaines qui te posent problèmes, voire même, soyons fous ! te proposer son aide, ou celle de la Vie Scolaire

Comment préparer cette visite?

Pour la séance à laquelle assistera l’inspecteur.rice (ou l’enseignant.e, mais pour simplifier je ne vais parler que de l’inspecteur.rice), je te conseille sincèrement de la préparer exactement comme si tu n’étais pas visité : cela permettra à l’inspecteur.rice de te conseiller au plus près de tes besoins réels. Ensuite tu as des documents qui sont censés être prêts à être présentés (mais si personne ne t’en a parlé à la rentrée, et si tu n’as pas lu cet article à temps, tu n’as sans doute pas pensé à les faire au fur et à mesure depuis le début d’année comme tu es censé faire…):

En tout cas c’est ce qui m’a été demandé

Rions un peu : MA visite conseil

Après un premier mail de l’IA-IPR de mon secteur qui voulait venir un jour où j’étais en formation académique pour les néo-contractuels (en décembre donc… on en reparlera sûrement), j’ai finalement été visitée par un enseignant. Il a envoyé un mail à ma principale, qui l’a bien reçu puisque c’est elle qui me l’a transféré, MAIS le jour venu, quand je suis arrivée au collège, j’ai trouvé un pauvre monsieur à qui on ne voulait pas ouvrir la porte parce qu’on ne savait pas qui il était, et que la gardienne n’avait pas été prévenue de sa venue (j’ai vérifié, c’est bien au CdE de le faire, mais comme je l’ai dit plus haut, n’hésite pas à le faire toi aussi). Heureusement que je suis arrivée et que j’ai pu convaincre la gardienne de le laisser rentrer, je ne sais pas combien de temps ce brave monsieur a dû passer sous la pluie, ni combien de temps il y serait resté si j’avais déjà été à l’intérieur… Il était de très bonne composition parce qu’en rentrant il a fait une petite blague sur le très bon respect du plan Vigipirate dans ce collège.
La gardienne m’a dit qu’elle avait envoyé un collègue me chercher, donc je suis montée en salle des profs pour le trouver et lui dire que le problème était réglé. SAUF QUE… En salle des prof on m’a dit que la principale aussi me cherchait, pour me dire qu’elle ferait une intervention avec le principal adjoint dans ma classe à l’heure de la visite pour remonter les bretelles aux élèves (c‘était l’une des pires classes du collège, après les SEGPA, et j’étais déjà bien stressée d’être visitée avec cette classe, à tord : j'ai découvert plus tard la partie "conseil" de la "visite conseil").
Je suis allée trouver la principale pour lui expliquer que j’étais visitée sur cette heure et qu’elle ne pourrait sans doute pas intervenir, mais elle m’a dit qu’elle ne pourrait probablement pas reporter l’intervention car trop compliquée à organiser et assez urgente (un SMS avait circulé, incitant la classe à « faire chialer tous les profs pour leur faire comprendre que le vent a tourné et qu’ils ne sont plus les patrons » en gros, je ne me souviens plus des mots exacts).
Nous étions en train de remonter quand nous avons croisé une collègue qui m’a dit qu’un monsieur me cherchait. La principale est redescendue et je me suis mise en quête de mon visiteur, que j’avais honteusement abandonné.
Je t’ai déjà un peu parlé de mes problèmes de stress face aux examens ? Et bien sache que ces crises d’angoisse se transfèrent très bien au contexte d’une visite conseil : j’étais déjà toute tremblante à ce moment là, mais quand j’ai retrouvé mon visiteur et que je lui ai expliqué que la principale voulait qu’il décale sa visite, j’étais en larmes (c’est top comme première impression!). Il a essayé de me rassurer en me disant qu’on allait trouver une solution, mais je voyais l’heure avancer et la principale n’était plus à portée de main.
L’heure d’aller chercher les élèves dans la cour a sonné, donc j’ai séché mes larmes et j’ai laissé mon visiteur devant la salle.
En remontant j’ai trouvé mon visiteur, la principale et le principal adjoint en grande discussion. J’ai cru que j’allais me remettre à pleurer quand la principale est venue me parler pendant que je rangeais mes quatrièmes : je pensais qu’elle allait me dire que j’allais devoir revivre tout le stress lié a cette visite un autre jour parce que l’intervention de recadrage était plus importante. Heureusement elle m’a dit que j’allais bien être visitée ce jour-là et qu’elle trouverait un autre créneau pour le remontage de bretelles et je n’ai du coup pas pleuré devant les élèves. (Yeah!)
La visite conseil a donc pu commencer normalement par l’installation en classe, toujours très bruyante, pendant laquelle on a distinctement entendu un bruyant « Bonjour madame Gaëllinacée, ma prof préférée parce que vous êtes trop gentille ! » (merci miss H., tu m’as fait sourire à un moment où j’en avais vraiment besoin).
La séance s’est déroulée normalement, peut-être même un peu mieux qu’à l’habitude (c’était quand même pas brillant à mon avis, mais comme l’a dit plus tard mon visiteur, c’était une bonne chose parce qu’il a pu bien voir les points sur lesquels j’avais besoin de conseils, ce qui est le but de ces visites).
Pendant l’entretien, voici ce qui a été dit et dont je me souviens : L’entretien avec la principale s’est bien passé aussi, il a répété les recommandations qu’ils m’avait faites, et la principale n’avait pas grand-chose à ajouter.